10 des meilleurs groupes de rock français

John Lennon a dit un jour que le rock français était comme le vin anglais… mais il ne regardait pas au bon endroit. Voici 10 groupes qui lui prouvent qu’il a tort


La France est peut-être plus célèbre pour sa cuisine que pour sa musique rock, mais il y a beaucoup de grands artistes qui travaillent dans l’ombre de la pauvre image du vieux Johnny Halliday, le faux motard. En voici 10 pour commencer….

Trust

Près d’une décennie avant la fameuse reprise d’Anthrax, la France avait son propre hymne antisocial, la voix d’une nation désespérée. Trust étaient des cols bleus de banlieue perdus qui mélangeaient du punk de rue brut et du hard rock terre-à-terre.

Mass Hysteria

Une troupe de métal moderne des plus incendiaires, avec des spectacles live qui ressemblent à des champs de bataille. Pensez : des rythmes tribaux de type Sépultura, des machines stroboscopiques, et guitares industrielles Prong-meets-Ministry intenses. Vingt ans de domination avec les paroles intelligentes du chanteur Mouss contre les paroles de la machine et la fureur atomique que dégage le groupe.


Blackrain

Ces quatre gars sont descendus de leur montagne avec du maquillage et du spandex, associant une attitude des années 80 plus grande que nature à une écriture pop métal aiguisée. Les deux plus récents des cinq albums Blackrain ont été produits par le légendaire Jack Douglas. “C’est très rare d’avoir un groupe français qui déchire comme ça, avait dit Jack.”

Sloy

Avec Armand Gonzalez, le chanteur fans de post-punk qui ressemble à un jeune Jaz Coleman avec des performances vocales hystériques et loufoques, ce nouveau trio puissant du rock incarne le meilleur du alt.rock des années 90, avec trois albums. Les deux premiers ont été produits par le gourou de la musique Steve Albini.

Noir Desir

L’ultime groupe de rock français, avec un chanteur de soul romantique et torturé, Bertrand Cantat, dont la poésie baudelairienne a été superposée sur des guitares en fil de fer barbelé. En ce qui concerne leurs racines musicales, c’est clairement inspiré de Gun Club, Television, Stooges et The Doors.

Les Liminanas

Encensé par l’intelligentsia underground et les hipsters américains, The Limiñanas est un duo masculin-féminin de Perpignan, une bande-son délicieusement douce-amère pour les films de Truffaut/Godard Nouvelle Vague aux saveurs italiennes des années 60. Le son est une expérience musicale injectée de Farfisa-et-fuzz qui se situe entre The Velvet Underground et Serge Gainsbourg.

No One Is Innocent

Peu de temps après Killing In The Name, No One Is Innocent a livré son propre hymne antiraciste français, La Peau. Avec le chanteur arménien Kemar à la tête de Rage Against The Machine-like Warriors, la France avait ses propres porte-drapeaux révolutionnaires, deux siècles après La Marseillaise.

Telephone

Comme Slade ou Queen, ils ont été joués à tous les évènements, des mariages aux fêtes étudiantes du vendredi soir en passant par les Bar-Mitzvah, en France pendant près de 40 ans. Mais avant d’être étiqueté par les non-rockers comme LE groupe français de rock’n’roll, ce quatuor de trois garçons, très influencés par les Rolling Stones, était vraiment, vraiment bon.

Mars Ciel rouge

Il n’y a pas de désert ici, mais la France a un groupe secret qui s’est échappé de sa propre Zone 51. Mars Red Sky est une sorte de trio de puissance super bizarre non identifié et super flou de Bordeaux, porteur d’une formule moderne de stoner space-rock extraterrestre qui bourdonne dans la stratosphère. Le dernier album Apex III – Praise For The Burning Soul est un chef-d’œuvre.

Gojira

Salué par Metallica et tous les autres comme les leaders du métal de demain, Gojira s’est échappé des bois près du Pays Basque pour se battre et vivre ses rêves, mélangeant à l’origine les influences des Met’s with Sepultura, Morbid Angel et Meshuggah. Énormes partout ailleurs sur la planète, ils sont encore peu connus en France qui reste majoritairement envahit par la pop et l’EDM.